Rechercher
  • Admin

Réflexions


Nous avons choisi, avec l'accord de certains stagiaires, de livrer différentes réflexions qu'ils nous ont communiquées au fur et à mesure de leur travail. Cela permettra au lecteur de se faire une idée plus précise des travaux que nous proposons .

Chacun avance ici sa vision des choses, car il ne s'agit pas d'imposer sa réalité à qui que ce soit. La tolérance, et l'ouverture d'esprit consistent justement à comprendre que ce en quoi chacun croit est absolument vrai POUR lui, ce qui ne veut pas dire que d'autres réalités, ou qu'une réalité plus "réelle" n'existent pas pour autant.

C'est d'ailleurs vers cette "véritable réalité", "au delà de la trame" comme le disait Mira Alfassa, "au travers du voile d'Isis", que nous mène le travail que nous accomplissons.

F: "La conscience est expansée au fur et à mesure de l'évolution. D'abord, minérale, puis végétale, animale, humaine, divine et enfin cosmique. Pourtant siège dans tout, même dans la plus petite unité physique, l’étincelle divine. A partir du moment où l'être humain a conscience de cela et commence à ouvrir sa conscience au divin et au cosmique, une vision d'être à soi différente émerge."

M: "Tant que nous n'avons pas conscience des choses, elles n'existent pas. En quête de connaissance, l'esprit curieux ne se ferme aucune porte et, s'il est courageux, testera de manière opérative. Mais pour opérer, il faut des outils. Ceux présentés dans les stages permettent d'expérimenter la subtilité d'une réalité que la science n'explique pas encore. Ce champ expérimental constitue pourtant la clé de l'évolution."

T: "Nombreux sont les qualificatifs de ces « phénomènes » : fantastiques, paranormaux, subtils, magiques, métaphysiques, inexpliqués… Nombreux aussi sont ceux qui, par peur de ces inconnus de la raison, décrètent qu'ils n'existent pas. Deux conséquences :

- pour ces sceptiques, les possibilités d'extension de conscience au-delà du connu sont limitées, leur évolution l'est donc aussi ;

- ces phénomènes n'existent en effet pas forcément en tant que fantastiques, etc, …,

Ils ont une existence physique mais souvent encore considérée comme immatérielle, malgré le fait que la science, de plus en plus, parvient parfois à les saisir.

Loin est cependant le temps où il sera indubitablement démontré scientifiquement l'existence de ces manifestations.

Pour le travail qui est le nôtre, quels que soient les termes qui les désignent, ce qui importe, c'est la prise de conscience de leur existence. En effet, non seulement l’esprit est « nourri », mais en plus, l'accès à un profond processus de transformation alchimique peut amener ceux pour qui il est l'heure à découvrir toutes leurs potentialités."

P: "Réflexion sur le bien et le mal, cette éternelle dichotomie qui semble avoir une place dans la paire que je forme avec ma femme.

Je prends conscience que s'il y a une majorité d'items psycho métaphysiques, physiologiques et physiques que je travaille à changer, il en est finalement que je ne souhaite pas changer.

Mon alchimie doit permettre l'émergence de mon vrai moi, débarrassé des scories génétiques, sociétales, transgénérationnelles, héritées, ….

Cela supposerait que cette étincelle divine, présente en chacun, soit UNE. Ce serait la même chez chaque être qui en est doté…. Ou pas ?

Car au stade où j'en suis, je constate 3 choses :

- la volonté de changer/évoluer et de travailler n'est pas présente chez tout le monde.

- il me semble effectivement que les personnes de la catégorie « maître» soient extrêmement rares : brillants, doués, extrêmes, prêts à tout pour opérer cette alchimie en eux, le plus rapidement possible.

- quant à moi, je réalise que le travail me permet de mieux me connaître et de savoir ce que je ne veux pas être… OK, je ne sais toujours pas ce que je veux être… mais je sais ce que je veux vivre : harmonie et plénitude.

Et ce ne sont que trois « réactions » de l'homme face à la possibilité d'évoluer.

Du coup, je me dis que cette étincelle divine, renferme peut-être quelque part un noyau de pure individualité, pourtant capable de fusionner avec l'UN."

V: "Etre en harmonie avec soi d'abord puis avec les autres. Ah bah moi, en terme d'harmonies, j'ai une grande tessiture et ma vie n'est qu'expérimentations d'accords, de dissonances….J'allie parfois les extrêmes… C'est parfois dangereux (très très) mais l’expérience ou du moins la quête de la complétude ne peut se faire sans le soleil et la lune, ensemble.

A l'inverse de la chanson qui scande, d'un point de vue terrestre, « la lune est là mais le soleil ne la voit pas », dans la vraie vie, le soleil et la lune sont toujours ensemble ! Il en est de même dans mon microcosme. Et, paradoxalement, la prise de conscience et l'acceptation de cette dualité me mène chaque jour un peu plus vers… l'unité."

J: "Je me rends compte que le chemin parcouru n'était que prises de conscience. Maintenant, il faut agir profondément après avoir choisi qui je souhaite être ou plutôt qui je ne souhaite pas être (je prends mon temps…). La conséquence est l'émergence d'une nature supérieure de l'être, conscient d'être ce qu'il est de par ses propres choix..."

#penser

153 vues

création © Le Chemin 2017

Le chemin

60 rue André Nouet

95330 Domont

07.88.77.25.27

AVERTISSEMENT:L'ensemble des prestations et soins proposés ne sont en aucun cas des soins médicaux et ne peuvent se substituer à un traitement médical prescrit par un professionnel de santé